Aller au contenu

Architecture intérieure


Photographie d’architecture intérieure

En matière de photographie d’architecture intérieure, il est important de préciser que l’expertise d’un photographe professionnel fera toute la différence. Afin de mener à bien la réalisation d’un projet, 3 étapes, devront être respectées.

La première, consistera en une rencontre avec les concepteurs, architectes, designers ou tout autres professionnels ayant participés au projet. Ils souligneront l’importance de certains détails. Ça peut aller des matériaux utilisés à l’exploitation de l’espace disponible. Le photographe sera alors en mesure de traduire l’atmosphère d’un lieu en mettant de l’avant les éléments techniques importants pour l’équipe ayant participée à sa réalisation.

La deuxième étape sera la prise de vue. Savoir trouver les angles les plus photogéniques, ceux qui expliquent, communiquent et transmettent l’esprit des lieux. Il y a le côté artistique bien sûr, mais aussi une partie très technique. Le choix des focales, le mixte de la lumière ambiante et de l’éclairage artificiel. Il faut s’assurer d’avoir des documents RAW de différentes densités essentiels lors de l’édition.

La troisième et dernière étape étant l’interprétation numérique de la prise de vue. On sait ce que les concepteurs désirent. Le photographe a mis tout son savoir, son talent lors de la prise de vue. Maintenant, il reste à pondre les visuels. Il est question ici d’un savant mélange de plusieurs de documents sources choisis essentiellement en fonction de leurs densités et couleurs. Les blancs seront blancs. Il y aura du détail dans les zones les plus foncés comme celles les plus claires. Tout problème de distorsion est corrigé. On nettoie tous ces petits éléments gênants, réflexions parasites… Bref, tout ce qui n’apporte rien à l’image. Les photos finales sont livrées avec les couleurs, contrastes, dimensions et profil souhaités.

Une bonne photographie va bien au-delà du rendu technique, elle traduit l’atmosphère des lieux. C’est un peu comme raconter une histoire, mais sans mots. On constate l’audace des concepteurs et on accède à l’atmosphère qu’ils ont voulue créer.